Parfois on se demande si ...

Publié le 28 Octobre 2011

On ne ferait pas mieux de fermer sa gueule et de ne pas exprimer certaines choses.

Mon article précédent (jalousie et coup de gueule moche) a été violent et a suscité de nombreux commentaires. Je remercie toutes celles qui ont bien voulu réagir et qui continuent à réagir (40 commentaires pour l'instant, tous publiés). Je n'ai pas pris le temps de répondre à tous les comms individuellement pour l'instant, car vous avez pris du temps pour les écrire et donner votre avis. Je ne peux qu'écrire une réponse individualisée et personnelle pour chacune de vous, et je veux répondre de manière qualitative et pas quelque chose de bâclé, ce qui ne serait pas correct.

J'ai bien sûr heurté quelques personnes, ce qui n'était pas mon intention initial, mais la PMA rend aigrie et jalouse, même quand ce n'est pas dans notre caractère.

Je tiens donc à rectifier qu'il est évident que toute femme mérite de connaître le bonheur d'être mère (enfin, je dit toutes, mais il y a certainement quelques cas soc' qui ne devraient pas être capable de se reproduire comme cette femme récemment acquittée par un jury contrairement aux recommandations du proc', pour avoir empoisonné 3 de ses 5 enfants à la morphine ... ils ont survécu heureusement, mais seront rendus à cette femme.)

 

La victoire des unes ne se fait pas aux dépends des autres.

Il n'y pas des PMettes plus méritantes que d'autres.

On ne mesure pas la détresse et la douleur d'une personne par rapport à l'âge de son blog.

Autant d'évidences que je n'ai pas nécessairement exprimé, car j'ai eu un vrai ras le bol pour moi-même et mes cops' au long cours.

 

Je pense que la 3e FIV est un point de non-retour, terriblement effrayant et qui a quelque chose de définitif. Arrivé à ce stade, on a généralement derrière soi plusieurs stimulations simples, quelques 5 à 6 IAC et 2 FIV (et des TEC pour les plus chanceuses), soit entre 2-3 ans de parcours hyper médicalisé ou davantage quand on est plus jeune. (L'avantage d'être une vieille de 37 ans est que les gynécos ne font pas traîner les choses ...). Après la 3e FIV, il y a la 4e FIV. Et après cela, rien. C'est la fin du parcours si on n'a pas pu obtenir une dérogation pour une 5e FIV.

C'est donc un moment crucial, ou l'on se remet en cause, son envie d'enfant viscéralement ancré au fond de soi, sans garantie de succès. On perçoit bien que dans une échéance de 6 à 9 mois on aura épuisé toutes les options médicales et qu'il faudra dorénavant faire face à l'idée que l'on n'aura jamais d'enfants.

Imaginer une vie à deux, sans le bruit de petits pas dans la maison, de rires enfantins ou de joies simples.

 

Être ce couple qui n'a pas réussi à avoir d'enfants. Ce couple stérile. Ce couple si différend aux yeux des autres.

 

La 3e FIV est donc une étape terriblement angoissante. Le centre tâtonne toujours au niveau du traitement (protocole long vs un protocole court) et on continue d'espérer, de croire au putain de miracle. En même temps, on se demande si on ne devrait pas voir un autre centre, qui proposerait des blastos plutôt que des J3 et qui serait davantage dans le vrai. Et pourtant, après cette 3e FIV, on ne pourra plus se louper à la 4e.

Une pression donc incroyable et terriblement stressante.

 

Grâce à cette communauté de PMettes, toutes les PMettes, je suis bien mieux armée quand je vois mes gynécos, je peux leur poser des questions pertinentes, demander des examens ou faire une demande de traitement autre. Je suis une patiente (cliente ?) éclairée et qui maîtrise de nombreux aspects de son parcours. C'est toute la richesse de la communauté qui apporte cela, ce savoir, ces précieux renseignements qui peuvent faire avancer les choses.

Grâce à vos blogs.

 

Ainsi quand j'ai vu mon gynéco de ville mardi, je lui ai demandé un traitement de corticoïdes, au cas ou mon corps rejeterait les embryons. Il m'écoute quand je parle de blastos et que mon centre de Rennes préfère les J3. Il me soutien dans un éventuel changement de centre si FIV 3 était négative.

Mon gynéco PMA, lui, continue de croire que je ferai un bébé naturellement, malgré l'évidence des 24 derniers mois passés ensembles. Je n'ai pas l'impression qu'il se défonce pour moi ou qu'il cherche de nouvelles solutions pour aboutir à ce bébé tant espéré.

Cette communauté de blogs apporte la connaissance et la force de ne pas faire aveuglement confiance aux médecins qui nous entourent.

 

Vous l'avez compris, c'est donc un merci que je dis à l'ensemble de la communauté. Merci pour votre aide, merci pour vos conseils et merci pour votre soutien continue.

 

Mon moral pour cette 3e FIV remonte, je me remet tranquillement en selle, et l'espoir renaît.

Demain je vois mon gourou magnétiseur pour la 2e et dernière fois et je vais récupérer mon sac de médicaments pour la FIV. Première piqûre de blocage le 4 novembre ...

Rédigé par Bellebretagne

Publié dans #Parcours semé d'embûches

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
<br /> On croise pour que la 3ème soit la bonne... Comme ça Snow et moi on pourra te traiter de gamine au cul bordé de nouilles!<br /> <br /> <br />
Répondre
B
<br /> <br /> Hahahaha!!!! Une gamine!!! à 37 ans!!! Tu m'fais bien plaisir ma p'tite dame!<br /> <br /> <br /> Merci pour le croisage ;-)<br /> <br /> <br /> <br />
P
<br /> Coucou,<br /> <br /> Je découvre ton blog et je viens de lire certain de tes messages.<br /> Comme le disent certaines, tu as le droit de t'exprimer librement, c'est ton blog...mais chaque parcours est différent, chaque souffrance est aussi différente...Je sais que la FIV 3 est stressante<br /> et c'est à ce moment là que j'ai osé ouvrir mon blog pour enfin évacuer et partager avec vous. On a l'agréable sensation d'être suivie et soutenue par d'autres comme nous. Ma gygy m'avait rassurée<br /> avant la fiv 3 en me disant de ne pas me stresser et qu'il serait possible d'envisager un autre five si FIV 3 et FIV 4 ne marchaient pas. J'ai aussi changé de protocole. Un petit bilan préalable<br /> avec quelques modifications suite aux fiv précédentes rassurent énormément. Garde toujours confiance et dis-toi que plus on fait de fiv et plus les chances augmentent! Il faut y croire et toujours<br /> le garder en tête.<br /> Bisous et je croise sincèrement les doigts pour toi!<br /> <br /> <br />
Répondre
B
<br /> <br /> Merci pour ce message hyper positif et rassurant. Et j'aime beaucoup cette idée que plus qu'on avance, plus on a de chances que la FIV fonctionne ...<br /> <br /> <br /> tu as raison de croiser car j'en ai besoin!<br /> <br /> <br /> bises<br /> <br /> <br /> <br />
N
<br /> c'est vrai que tes paroles pouvaient être blessantes mais c'était ton "coup de gueule" sur "ton blog" !! il est là pour ça ! c'est notre soupape sur la cocotte minute !!<br /> contente de voir que ton moral remonte à l'approche de fiv3<br /> courage<br /> des bisous<br /> <br /> <br />
Répondre
B
<br /> <br /> Merci pour ta compréhension! C'est vrai que le blog est l'endroit idéal pour le gueule, aussi moche soit-il. Il faut parfois sortir sa colère et tristesse ... bises<br /> <br /> <br /> <br />
C
<br /> je suis l'exemple même de la fille aigrie et jalouse....c'est triste.....mais c'est vrai, on a pas vraiment le droit de réagir comme ça...tant mieux si d'autres font des bébés....suivons NOTRE<br /> chemin, continuons d'y croire....et bienvenue dans FIV3 alors.....bises<br /> <br /> <br />
Répondre
B
<br /> <br /> Je sais que ce n'est pas facile pour toi en ce moment et j'aimerai que la chance tourne enfin de ton côté.<br /> <br /> <br /> Donc, oui, je suis à la porte de FIV 3; il faut y croire tant que ce n'est pas perdu!<br /> <br /> <br /> bises<br /> <br /> <br /> <br />
L
<br /> Chère BelleBretagne,<br /> Je n'ai pas osé écrire un commentaire à l'article précédant, toute jeunette de blog que j'étais...Je ne me suis pas sentie légitime...<br /> Mais là j'ose alors pointer un tout petit bout de mon nez pour te souhaiter bon courage pour cette remontée en selle pour la FIV 3. C'est effrayant la FIV 3 je trouve...<br /> Je t'embrasse et espère fort pour toi, pour vous.<br /> <br /> <br />
Répondre
B
<br /> <br /> Tu sais, les jours passants, voir les semaines, ce clivage supposé n'en est pas vraiment un, mais plutôt une façon de crier sa tristesse, sa douleur, essayer de trouver une justification à ce<br /> parcours. Bref, comme je l'ai écrit, toutes les femmes dvraient connaitre la joie d'être mère.<br /> <br /> <br /> Merci pour tes douces pensées<br /> <br /> <br /> bisous<br /> <br /> <br /> <br />